PROJECTION RENCONTRE : La (Très) Grande Évasion

Événement

Projection rencontre

Jeudi 15 décembre à 20h
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'évasion fiscale (et que vous pourrez aussi demander au réalisateur)

L’évasion fiscale : un sport réservé aux très riches, aux règles d’une grande complexité ? Entre contournement de la législation et comptes offshore, il s’agit d’une sacrée gymnastique !

Toute l’habileté de ce documentaire de Yannick Kergoat est de savoir expliquer ces règles, images d’archives et reportages à l’appui. S’il se montre pédagogue pour démonter les rouages de cette forme organisée de criminalité, le discours est aussi plein de malice et d’ironie, lorsqu’il s’agit de confronter les « évadés » avec leurs agissements et leurs mensonges.

PROJECTION SUIVIE D'UNE RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR YANN KERGOAT

 

LE MOT DU RÉALISATEUR

« L’objectif était de montrer en quoi l’évasion fiscale est un mécanisme essentiel de la mondialisation néo-libérale depuis le début des années 2000. Son rôle est systématiquement minimisé dans le discours officiel, qui parle de l’évasion fiscale comme d’un phénomène marginal, alors qu’elle est l’un des outils de la domination croissante depuis quarante ans des multinationales et des grandes fortunes dans l’économie - avec des répercussions énormes sur nos vies quotidiennes. Ainsi, bien sûr, que d’incroyables accroissements de la richesse pour certains et d’un constant appauvrissement pour les autres.

Il était d’emblée évident que la (Très) Grande Évasion serait un film de cinéma. Nous tenions à une totale liberté éditoriale que ne nous aurait pas garantie une chaîne de télévision qu’elle soit privée ou publique. Je ne crois pas qu’un film de cinéma puisse révolutionner le monde. Sinon, il serait bien meilleur qu’aujourd’hui (rires). En revanche, je pense que sur un sujet aussi fondamental, il faut faire feu de tout bois. Il faut donc des articles de presse, des livres, des émissions de télévision, mais aussi des films de cinéma. Un film de cinéma ne parle pas aux mêmes personnes ni de la même manière : la démarche d’aller au cinéma n’a rien à voir avec le fait de s’abreuver au robinet de la télévision, sans même parler des chaînes d’infos en continu. Par ailleurs, nous sommes convaincus que la salle de cinéma est un espace public puissant face aux médias dominants. Et ça fait partie de notre projet que d’accompagner le film en salles en y organisant des projections suivies de débats, en nous déplaçant partout où l’échange avec le public est possible. Nous souhaitons que la (Très) Grande Évasion soit un outil dont se saisissent les associations, les forces politiques, les syndicats, toutes les composantes du mouvement social qui veulent que les choses changent. » - Yann Kergoat

Retour en haut de page